interview libertine de valerie et pierrot couple echangiste par claudia
Navigation
Friponneries
Partenaire
interview d'un couple d'exhibe !!!

L'interview coquine de Valérie et Pierrot par Claudia


 

CLAUDIA : Bonjour Valérie et Pierrot.

VALERIE ET PIERROT : Bonjour Claudia.

CLAUDIA : Voulez-vous vous présenter aux coquins et aux coquines de caresse-libertine.com ?

VALERIE ET PIERROT : Nous vivons depuis peu en banlieue lyonnaise, je dis depuis peu car nous venons de province...
Nous sommes tous les deux Marseillais.
Nous avons 39 et 43 ans, et nous nous connaissons depuis le service militaire de Pierrot.
On est échangistes et mélangistes depuis une dizaine d'année.

CLAUDIA : Vous êtes tous les deux bronzés, vous revenez de vacances ?

VALERIE ET PIERROT : On ne peut rien vous cacher, nous avons passés un mois dans le Var.

CLAUDIA : Des vacances plutôt sages ou coquines ?

VALERIE ET PIERROT : Quand on nous connais on ne se pose même pas la question...(rires).

CLAUDIA : Avez-vous une anecdote concernant vos vacances coquines ?

VALERIE ET PIERROT : Habituellement nous fréquentions les calanques de la Côte Bleue, mais cette année pour nos premières vacances dans le Var nous étions proche de la Ciotat et ne connaissions pas vraiment de lieux intéressants.
Pierrot avait repéré sur internet une petite plage ou le nudisme était toléré et les rencontres échangistes probables...
En fait cette petite plage était située sous une falaise et l'accès n'était pas des plus facile.
Il y avait très peu de couples, mais comme nous ne connaissions nul autre endroit nous y sommes venus bien souvent.
Cette plage était fréquenté par beaucoup d'hommes qui étaient presque tous des mateurs invétérés, ce qui n'était pas pour nous déplaire à défaut de couples.
Valérie cache bien son jeu : si vous la croisez dans la rue vous ne pouvez pas soupçonner la petite vicieuse qui se cache derrière cette apparence très BCBG.
Un homme terriblement membré est venu s'installer juste à côté de nous, il dévorait des yeux Valérie.
Son sexe était en érection et Valérie le contemplait de manière assez impudique...
Pour fuir les regards nous avons ramassés nos affaires et nous nous sommes installés dans un petit abri fait des pierres posés les unes sur les autres.
Cette cabane improvisée avait certainement du en voir des choses !
Sans se gêner l'homme au membre imposant s'est joint à nous pendant que Valérie se caressait.
Elle ne l'a pas touchée avec les mains, elle s'est directement mise à le pomper férocement tout en se masturbant.
Je ne reconnaissais plus ma femme...

CLAUDIA : Effectivement, c'est chaud comme souvenir de vacances...

CLAUDIA : Merci pour cet agréable moment passé en votre charmante compagnie.

VALERIE ET PIERROT : Le plaisir était partagé.

CLAUDIA : Nous nous reverrons sans doute au  ..., puisque nous fréquentons le même établissement.

VALERIE ET PIERROT : A bientôt Claudia.

 

 

 

 

SUITE